L'Allemagne renvoie des demandeurs d'asile en Grèce et accélère le regroupement familial

À partir de septembre, l’Allemagne peut refuser certains demandeurs d’asile à la frontière autrichienne et les renvoyer en Grèce, selon un nouvel accord entre les deux pays .

La bonne nouvelle : l'accord réduit également les délais d'attente pour les personnes en attente de regroupement familial en Allemagne.

Voici ce que nous savons de l'accord et comment et les conséquences possibles .

Qui pourrait être renvoyé en Grèce ?

L'accord concerne les personnes qui tentent d'entrer en Allemagne à la frontière germano-autrichienne .

Toute personne qui a été arrêtée lors de contrôles aléatoires à la frontière germano-autrichienne peut être renvoyée en Grèce si les 3 conditions suivantes sont remplies :

  • Ils sont arrêtés à la frontière le 1er septembre 2018 ou après .

  • Ils ont demandé l'asile en Grèce à partir du 1er Juillet, 2017 .

  • Leurs empreintes digitales figurent dans la base de données centrale européenne (Eurodac) .

Les personnes qui répondent aux critères ci-dessus mais qui ont moins de 18 ans et voyagent seules ne seront pas renvoyées .

Comment cet accord fonctionnera en pratique ?

Selon le journal grec To Vima, l’Allemagne ne peut renvoyer les personnes à Athènes que par avion dans les 48 heures suivant leur arrestation à la frontière . L'Allemagne couvrira tous les coûts, à partir du moment où l'Allemagne a refusé l'entrée du demandeur d'asile jusqu'à son retour en Grèce .

L'Allemagne informera la Grèce de chaque retour et enverra par courrier électronique ou par fax :

*Numéro Eurodac

*Date et heure de l'arrestation ou du refus d'entrée à la frontière germano-autrichienne

*Photo

*Des informations sur le vol de retour pour Athènes

La Grèce aura un délai de 6 heures pour rejeter le retour et prouver que cette personne ne remplit pas les conditions pour être renvoyée .

Lorsqu'un demandeur d'asile est renvoyé à Athènes, la Grèce dispose de 7 jours pour prouver qu'il ne remplissait pas les conditions pour être renvoyé. Si la Grèce réussit à le prouver , l'Allemagne acceptera le demandeur d'asile renvoyé sans délai. Dans ce cas, l’Allemagne couvrira également les frais de rentrer en Allemagne .

En plus, 3 représentants grecs et 3 représentants allemands formeront un comité spécialisé et se réuniront tous les trois mois pour examiner la mise en œuvre de l'accord et de décider si elle doit être révisée .

L’accord entre la Grèce et l’Allemagne stipule qu’ils régleront tous les problèmes par le biais de négociations interpays .

Quelle est la durée de validité de cet accord ?

Cet accord pourrait etre automatiquement annulé dans 3 mois, lorsque l'Union Europeenne aura réformé l'ensemble des règles qui régissent l'asile qui deviendront Le régime d'asile européen commun . La Grèce et l'Allemagne estiment que cela aura lieu d'ici la fin de 2018. Les deux pays ont le pouvoir d'arrêter ou de suspendre la mise en œuvre de l'accord avec un préavis écrit d'au moins 3 semaines à l'avance .

J'ai l'asile en Allemagne. Est-ce que je serai renvoyé ?

Non, cet accord concerne uniquement les personnes qui tentent d'entrer en Allemagne à la frontière germano-autrichienne et qui répondent aux critères susmentionnés .

La Grèce aura quoi en retour ?

En retour, l’Allemagne a accepté de prendre les mesures suivantes sur le regroupement familial de la Grèce à l’Allemagne :

  • Compléter les 2,000 transferts de regroupement familial approuvés avant le 1er août 2018, d'ici la fin décembre .

  • Traiter toutes les demandes de regroupement familial approuvées avant le 1er août 2018 .

  • Examiner et prendre une décision sur tous les cas de réunification familiale en instance dans les 2 mois suivant la date de mise en œuvre de l’accord .

  • Re-examine all disputed family reunification cases in a timely manner by the end of 2018 .

L'Allemagne devrait accepter jusqu'à 600 personnes par mois de septembre à fin décembre 2018 .

L'Allemagne fait elle des accords similaires avec d'autres pays ?

Cet accord entre la Grèce et l'Allemagne intrevient apr'es un accord similaire entre la chancelière allemande Angela Merkel et le premier ministre espagnol Pedro Sanchez, qui a été conclu au début août. L'Allemagne cherche toujours à parvenir à un compromis similaire avec l'Italie. Cependant, le Premier ministre italien, Matteo Salvini a refusé d'accueillir des réfugiés renvoyés d'Allemagne .

Pourquoi l'Allemagne fait-elle ces accords maintenant ?

Les accords sont intervenus après une dispute entre la chancelière allemande Angela Merkel et son ministre de l’Intérieur, Horst Seehofer, au sujet des migrants de retour. La dispute a menacé de diviser la coalition au pouvoir et de faire tomber le gouvernement .