La Grèce tient-elle sa promesse de transférer les gens hors des îles?

Au début du mois de Décembre, la Grèce a annoncé qu'elle déplacerait plus de 5 000 demandeurs d'asile des îles avant le début hiver.

Maintenant, l'hiver est là. Si vous êtes dans les îles, vous savez probablement que les autorités ont effectivement déplacé les gens plus rapidement qu'avant Décembre - mais à quelle vitesse?

Nous avons vérifié les données du Ministère grec de la Politique Migratoire et nous avons constaté que les autorités ont réussi à déplacer plus de 4200 personnes vers le continent au cours de Décembre 2017.

Selon les données officielles, 1294 personnes ont été transférées depuis le début de 2018.

Moria-Lesvos-2018-22

Les autorités grecques ont déclaré qu'elles continueront ces transferts urgents des îles vers les camps en Grèce continentale.

Cependant, comme de nombreuses ONG l'ont signalé, les camps du continent ne disposent pas de ressources suffisantes pour subvenir aux besoins des personnes nécessitant des soins et des traitements spéciaux, comme les femmes enceintes et les personnes malades ou blesses.

Pendant ce temps, sur les îles, environ 1000 personnes sont obligées de dormir dans des tentes d'été, et un grand nombre de familles, d'enfants et de malades vivent dans de très mauvaises conditions, sans accès aux infrastructures de base.

Le surpeuplement est toujours un gros problème.

Qui est transféré sur le continent

Si vous êtes dans une île grecque, vous ne pouvez pas demander d'être transféré sur le continent - au lieu de cela, vous devez attendre d'être sélectionné. Les personnes les plus vulnérables ont la priorité. Si vous êtes sélectionné pour le transfert, vous serez affecté à un camp spécifique sur le continent. Si vous n'allez pas dans le camp spécifique auquel vous êtes affecté, vous perdrez l'accès à l'hébergement .

Les nouveaux arrivants maintiennent le surpeuplement des îles

Les hotspots et les camps sur les îles restent surpeuplés, car les arrivées continuent. On Décembre 963 personnes nouvellement arrivées sur les îles depuis début Janvier.

  • 455 personnes sont arrivées à Lesvos, où la population réfugiée dépasse 7240 personnes.
  • 119 personnes sont arrivées sur l'île de Chios, où la population réfugiée dépasse 1870 personnes.
  • 229 personnes sont arrivées au hotspot de Samos, où la population réfugiée dépasse 2740 personnes.
  • 744 personnes sont actuellement sur Leros, tandis que 845 sont à Kos, et 106 sont à Rhodes, Tilos, Karpathos combinés.

Actuellement la population réfugiée dépasse 13550 personnes sur les îles grecques .

Moria-Lesvos-2018-00

Hébergement pour les personnes de moins de 18 ans

Une nouveauté cette année est le programme spécial de transfert pour les personnes de moins de 18 ans qui sont seules en Grèce.

Des Centres d'Accueil et d'Identification (RIC) sur les îles collaborent avec l'Organisation Onternationale pour les Migrations (OIM) pour transférer certains enfants non accompagnés dans certains hôtels d'Athènes et de Thessalonique.

Ils ont pour but de transférer 600 enfants d'ici Avril, lorsque ce programme d'hébergement temporaire prendra fin. Ils espèrent en transférer 240 avant la fin Janvier.

L’ Autorité du Premier Accueil et d’ Identification a déclaré que les RIC accordent la priorité aux enfants non accompagnés les plus vulnérables qui ont séjourné le plus longtemps sur les îles.

Moria-Lesvos-2018-33-1

Si vous avez moins de 18 ans, vous ne pouvez pas demander à être transféré, a déclaré l'Autorité - par contre, vous devez attendre d'être sélectionné pour le programme. Si vous êtes sélectionné, vous resterez dans un hôtel avec d'autres réfugiés qui parlent la même langue que vous.

Tant qu'ils resteront dans les hôtels, les enfants auront accès aux conseils juridiques, aux services de santé et au soutien psychosocial de l'OIM. Les hôtels sont sécurisés 24h/24 et 7 jours sur 7.

La situation des enfants non accompagnés en Grèce reste extrêmement difficile.

On ne s'attend pas à ce que cela s'améliore, car les plans visant à créer plus de places dans les abris en 2018 ne suffiront toujours pas à combler le besoin criant.

On estime que 3350 enfants sont seuls en Grèce et que 2290 d'entre eux sont sur liste d'attente pour un abri.

Photos: Daphne Tolis/Refugee.Info